4. Signaux de volatilité

Les différents signaux de volatilité

Volatility Risk Premium (VRP)

Actuellement le VRP est le système de trading de volatilité le plus répandu aux Etats-Unis. La plupart des traders l’utilisent et la très grande majorité des traders professionnels qui ont des sites vendent des stratégies autour du VRP. Cet indicateur a été rendu populaire par plusieurs travaux académiques et des notes de recherche de grandes banques d’affaires.

La base de cette stratégie repose sur le principe que pour générer des profits supérieurs au taux sans risque, les investisseurs doivent prendre des risques. La surperformance générée par cette prise de risque supplémentaire, s’appelle la prime de risque (« risk premium »). La plus connue est la prime de risque sur le marché actions qui est la performance générée par le marché action au-delà du taux sans risque.

La prime que les traders de volatilité essaient d’exploiter est la Prime de Risque de la Volatilité (« Volatility Risk Premium ou VRP ») qui est la prime sur un actif qu’un investisseur est prêt à payer pour réduire l’exposition à la volatilité de la performance future de cet actif. En d’autres termes, les investisseurs qui veulent protéger leur portefeuille sont prêts à payer les spéculateurs pour se décharger d’une partie du risque de leur portefeuille. On peut le voir comme une prime d’assurance. Dans le cas du trading de volatilité l’actif c’est l’indice S&P500.

La VRP est reflétée dans les options sur le S&P500 avec des options qui sont sur-pricés. Les vendeurs de ces options (qui vendent en fait de l’absence de volatilité) reçoivent une prime de risque de la volatilité à travers des prix plus élevés qu’ils ne devraient l’être. Comme le VIX représente une mesure de la volatilité implicite de ces options ainsi le VIX est trop haut comparé à là où il devrait être s’il représentait directement les prévisions de la volatilité future sur le S&P500.

 

Pour résumer de manière très simple, le VIX exagère les prévisions de volatilité du S&P500 (car il est lié à des options qui intègrent une prime pour les vendeurs) et cette exagération ou overpricing représente la prime de risque de la volatlité (VRP).

pCe VRP peut être calculé simplement en comparant la volatilité implicite représentée par le VIX et la volatilité réelle historique du S&P500.

 

VRP = VIX – HV10

HV10 représenté la moyenne des 10 derniers jours de volatilité historique sur le S&P500

 

Le trading à partir du VRP comme indicateur est le suivant :

  • Si la moyenne mobile 5 jours de (VIX – 10 day Historical Volatility) > 0 alors acheter le XIV sinon investir sur le VXX

Le graphique ci-dessous compare justement le VRP (courbe violette) avec sa moyenne mobile à 5 jours en bleu. A chaque fois que la courbe bleue est au-dessus de 0 alors on investit sur le XIV.

Evidemment, la définition du VRP n’est pas rigide et certains traders utilisent d’autres mesures du VRP pour entrer en position. Certains utilisent la volatilité historique à 5 jours ou 20 jours (respectivement HV5 ou HV20) en fonction de leur propre stratégie mais au final toute stratégie qui repose sur la comparaison entre le VIX et la Volatilité Historique est une stratégie VRP.

Malgré sa popularité, une stratégie simple du VRP qui vous ferait acheter le XIV lorsque vous êtes au-dessus de 0 et vendre en deçà de 0 pour acheter le VXX produit une piètre performance lorsque on regarde les performances des backtests. Le gain annuel moyen tourne autour de 15% avec un drawdown maximum de -63% ce qui est même pire qu’une simple stratégie de buy-and-hold du XIV.

Fast VRP (FVRP)

Personnellement, j’ai une grande préférence pour l’indicateur FVRP (Fast VRP) qui est la EMA (Exponential Moving Average) sur 7 jours du VIX moins la Volatilité Réelle Historique (HV5) sur 5 jours. FVRP = EMA7(VIX) – HV5

  • Si FVRP > 0 acheter le XIV sinon acheter le VXX

 

Volatility Momentum

La volatilité, je le dis assez souvent, a pour principale caractéristique, le retour à la moyenne (“mean reverting” en anglais), mais contrairement à une sinusoïde, la volatilité ne monte et ne descend pas progressivement. Le graph du VIX évolue plutôt comme une fréquence cardiaque. Des pics violents suivis de petites consolidations et de longues descentes. Le graph du VIX a 3 phases distinctes : un pic, un après-choc et une descente.

Le pic est violent et rapide orienté uniquement à la hausse. L’après-choc est un peu plus long et la descente dure très longtemps.

Pour suivre ce type d’évolution, il est important de suivre un indicateur cible pour savoir dans quelle phase on se situe. Cet indicateur c’est la moyenne mobile du VIX. Le léger inconvénient de ce signal est qu’il peut avoir un peu d’inertie du fait qu’il soit lié à la moyenne mobile. Je ne vous conseille donc pas de vous baser uniquement sur cet indicateur pour sortir du XIV ou entrer sur le VXX car vous allez avoir le signal un peu plus tard que ce que vous ne devriez.

  • Si le VIX est inférieur à la moyenne mobile 50 jours, achetez le XIV sinon achetez le VXX

En backtest, cette stratégie donne un rendement moyen annuel de 24% avec un max drawdown de 43%.

 

Vitesse de la Volatilité (“Speed Volatility”)

Lorsque la volatilité repart à la hausse, elle a tendance à accélérer rapidement, il est donc important de pouvoir bénéficier d’un indicateur sur le la vitesse de la volatilité elle-même. Cela peut fournir un indice sur l’imminence d’un pic de volatilité. De manière asymétrique, la volatilité a tendance à décliner lentement.

Indice de Volatilité de la Volatilité (VVIX)

Il existe un indice fourni par CBOE qui suit la Volatilité de la Volatilité, qui s’appelle le VVIX et qui est parfait pour observer la vitesse de la volatilité.

  • Si VVIX passe en dessous 100, achetez le XIV
  • Si VVIX passe au dessus de 120, achetez le VXX
  • Lorsque le VVIX est sous la barre du 80, cela indique une période de surchauffe (calme avant la tempête) et il est recommandé de fermer ses positions sur le XIV

La performance de cette stratégie donne un rendement annuel moyen de 23% sur la partie XIV avec un max drawdown de -47% et un rendement de 4% sur la partie VXX avec un max drawdown de 22%

Volatility Term Structure

La Term Structure de la volatilité est la distribution des indices et cours des futures de volatilité dans le temps.

La courbe de volatilité compile donc les cours des futures avec les différents indices spot (VIX, VXST, VXV, VXMT), cela a déjà été vu lorsque l’on a abordé les différents types de « formation » de cette courbe afin d’en déduire la phase de marché dans laquelle on se trouve.

Désormais on va voir quels sont les indicateurs que l’on peut calculer afin d’estimer ces différentes phases de marché.

VRatio

Le VRatio est le ratio entre le VXV (l’indice de volatilité à 90 jours) et le VIX (l’indice de volatilité à 30 jours). Lorsque le marché est dans une phase de rallye haussier, le VRatio augmente et passe au-dessus de 1,1. Lorsque le marché passe en mode « bear », le VRatio décroit et passe en dessous de la barre du 1.

Lorsque la volatilité à 90 jours est plus élevée que celle à 30 jours, on est dans un cas standard car le futur est toujours plus incertain que le présent. Lorsque la volatilité à 30 jours est plus importante (VIX > VXV), c’est que les acteurs de marché s’attendent à une pression à la vente sur le court terme.

Beaucoup d’investisseurs utilisent le VRatio comme stratégie pour investir sur la volatilité et il existe différentes variantes. Dans mon ebook, je propose d’utiliser une moyenne mobile 10 jours du ratio afin de minimiser le nombre de trades.

  • SiVXV/VIX > 1, achetez le XIV sinon achetez le VXX

La performance de cette stratégie pour la partie sur le XIV (donc ratio > 1) est un CAGR de 43,5% et un Max Drawdown de -51,7%. La portion sur le VXX (c’est à dire lorsque le ratio < 1) resort un CAGR de 6,53% et un Max Drawdown de -51%.

 

Contango

Le Contango est la prime des futures du mois n+1 (VX2) sur ceux du mois n (VX1).

C’est la différence en pourcentage entre le future du mois en cours et celui du mois prochain : (VX2/VX1) – 1.

Lorsque le marché accélère et se met en mode rallye haussier, le Contango augmente et passe au-delà des 5%. Quand le marché vend et se tend, le Contango baisse et passe en dessous de -5%.

Lorsque les investisseurs attribuent un prix plus élevé à la volatilité future (mois n+1), cela est normal car l’avenir est toujours plus incertain que le présent. Lorsque les investisseurs attribuent un prix plus élevé à la volatilité à court terme, c’est négatif car ils s’attendent à une pression à la vente à court terme.

  • Si Contango > 5%, achetez le XIV
  • Si Contango est entre -5% et 5%, on peut continuer à acheter le XIV mais avec des stops serrés
  • Si Contango < -5%, achetez le VXX

La partie XIV du Contango > 5% donne une excellente performance avec un CAGR de 64% et un Max Drawdown de -32%. La partie VXX du Contango < -5% est très mauvaise puisqu’il en ressort une performance de CAGR de -2,12% et un Max Drawdown de -31,8%.

 

Contango Roll

Le Contango Roll est la prime des futures du mois n+1 (VX2) sur le VIX.

C’est la différence en pourcentage entre le future du mois prochain et le VIX : (VX2/VIX) – 1.

Lorsque le marché accélère et se met en mode rallye haussier, le Contango Roll augmente et passe au-delà des 10%. Quand le marché vend et se tend, le Contango Roll baisse et passe en dessous de –10%.

Lorsque les investisseurs attribuent un prix plus élevé à la volatilité future (VX2 mois n+1), cela est normal car l’avenir est toujours plus incertain que le présent. Lorsque les investisseurs attribuent un prix plus élevé à la volatilité à court terme, c’est négatif car ils s’attendent à une pression à la vente à court terme.

Contango Roll is the premium that VX2 trades over VIX. When the market is in rally mode, the Contango Roll is increasing, strong and above 10%. When the market is selling off, the Contango Roll is decreasing, weak and below -10%. When market participants assign a higher price for volatility in the future, this is normal as the future is always more uncertain than the present. When market participants assign higher price to volatility over the shorter term, this is a negative as they expect selling pressure in the near term.

  • Si Contango Roll > 10%, achetez le XIV
  • Si Contango est entre -10% et 10%, achetez le XIV avec des stops serrés
  • Si Contango < -10%, achetez le VXX

La partie XIV du Contango Roll > 10% donne une excellente performance avec un CAGR de 52% et un Max Drawdown de -37%. La partie VXX du Contango < -10% est très mauvaise puisqu’il en ressort une performance de CAGR de -0,82% et un Max Drawdown de -27,6%.

 

VDelta

Le VDelta est la difference entre le VIX (indice de volatilité à 30 jours) et le VXST (indice de volatilité à 9 jours) : VIX – VXST.

Quand le marché est en mode rallye haussier, le VDelta augmente et se stabilise au-dessus de 0. Lorsque le marché vend, le VDelta décroit et passe en dessous de 0. VDelta est un indicateur qui évolue rapidement et peut vous aider à prendre une décision sur la position à adopter. Il atteint rarement des extrêmes mais quand c’est le cas, c’est généralement le précurseur que le marché est soit en situation de surachat ou de survente et qu’un point de bascule risque de s’opérer.

Les niveaux clés pour le VDelta sont 2 et – 2. Quand le VDelta passe au-dessus de 2, cela signifie que le rallye haussier sur le S&P500 risque de s’arrêter et que la volatilité a atteint un seuil bas et risque de rebondir. Lorsque le VDelta passe en dessous de -2, cela signifie généralement que le marché panique pour une raison inconnue et lorsque la panique va disparaitre un rallye peut avoir lieu.

  • Si VDelta > 2, c’est un signal de vente sur vos positions XIV
  • Si VDelta < -2, c’est un signal de vente sur vos positions VXX

 

Volatility Mean Reversion

La volatilité a pour principale caractéristique d’évoluer dans un tunnel et de revenir systématiquement à sa moyenne (indice “mean reverting”). Donc lorsque le VIX ou le VXST atteignent des niveaux extrêmes, cela veut usuellement dire qu’un point de bascule est proche. En analysant la distribution historique des valeurs du VIX, on peut avoir une relative bonne idée des niveaux de signaux qui indiquent un point de bascule.

  • Si le VIX ou le VXST < 12, c’est un signal de vente sur vos positions XIV
  • Si VIX ou VXST > 20, vous pouvez acheter du XIV avec un stop

La volatilité peut descendre à des niveaux extrêmement faibles et monter à des niveaux très élevés. Ces niveaux fournissent généralement de bons points d’entrées pour des trades. Dans l’analyse vous devez non seulement tenir compte de la distribution des valeurs du VIX sur tout l’historique mais également de la distribution sur une période plus récente. Par exemple, historiquement les niveaux extrêmes pour le VIX étaient compris entre 12 et 35 mais depuis la politique de Quantitative Easing de la FED, ces niveaux extrêmes sont plutôt 12 d’un côté et 20-25 de l’autre. Le VXST fournit également des signaux intéressants. Il n’existe que peu d’historique malheureusement sur le VXST.

La performance de cette stratégie se traduit par un CAGR de 55,8% et un maximum drawdown assez élevé à -74,38%. Donc même si cette stratégie fonctionne la plupart du temps il faut la manier avec précaution lorsque le VIX évolue à des niveaux élevés.

ATR Stops

ATR signifie Average True Range (je ne suis pas certain qu’il y ait une traduction en français), c’est un indicateur qui mesure la versatilité du marché, assez utile quand vous souhaitez mesurer la moyenne de la volatilité quotidienne d’une action par exemple. Une façon facile de le calculer est de prendre la moyenne des retours journaliers (en valeur absolue).

Pour le VIX, cela donne pour un ATR de 5 jours : Moyenne (Valeur absolue (5 jours de performance quotidienne du VIX))

Cela vous donne un pourcentage que vous allez utiliser pour placer votre ordre stop loss en dessous du prix du XIV

Le XIV a tendance à bouger selon un rythme bien défini et similaire, il augmente lentement pendant une longue période avec une faible volatilité et puis il va baisser brutalement (cela correspond au pic de volatilité et à l’augmentation en flèche du VIX). Si vous entrez sur le XIV pendant une période faste mais que vous ne placez pas d’ordre de stop loss, vos gains cumulés pendant une longue période peuvent s’effacer en 1 ou 2 jours de pics de volatilité. Le VIX et les futures du VIX sont très volatilités et il peut arriver qu’ils décalent de 50 à 60% en une seule journée (ça a été le cas durant le crash de août 2015) et cela peut vous faire perdre plusieurs mois de gains très rapidement.

Si XIV passe en dessous de 2 x ATR 1 mois par rapport à la clôture du jour précédent, vendez le XIV, rachetez le jour suivant
Cela vous assure de ne jamais rencontrer de drawdown ultra violent comme le XIV peut parfois en être capable.

Lorsque une tendance positive se met en place, le pourcentage du stop loss va être supérieur au début puisque au fur et à mesure que le XIV gagne du terrain et que le VIX baisse lentement, le pourcentage va baisser et donc votre niveau de stop loss va se retrouver plus serré.

Sentiment du marché

Le marché est très sensible à la position des investisseurs et scrutent le marché des options. Le meilleur indicateur pour se rendre compte du sentiment de marché des investisseurs et de leur position sur les options est de regarder le ratio Put/Call du S&P500 qui est en lecture direct sur le site de CBOE http://www.cboe.com/data/current-market-statistics (équivalent d’Euronext mais sur le marché des options US) et qui s’appelle P/C Ratio.

Un P/C Ratio au-dessus de 2,5 signifie un sentiment baissier (puisque il y a beaucoup plus de puts achetés que de calls) mais surtout un point d’inflexion et donc cela peut constituer un bon point d’entrée sur le XIV.

Un P/C Ratio en-deçà de 1,5 représente un sentiment très haussier, d’euphorie et le marché a tendance à punir ces extrêmes avec quelques jours de correction.

  • Si P/C Ratio > 2,5, achetez le XIV/fermez les positions VXX
  • Si P/C Ratio < 1,5, fermez vos positions XIV / achetez le VXX

 

Backtest Setup

Lorsque j’indique des performances basées sur les différents signaux qui se mettent en place sur différents indicateurs, ils sont basés sur la période 2010-Oct 2015 pour le XIV et 2009-Oct 2015 pour le VXX (puisque l’ETF a été lancé avant le XIV).

Le backtest tient également compte des coûts de transaction standards et ne réinvestit que 3 jours après avoir eu un signal de vente.